AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Sam 23 Avr - 16:25

Cela faisait plusieurs semaine que je rester à la maison pour voir si mon frère aller réaparaitre un jour. J'avais eu un courrier du lycée comme quoi j'avais manquer beaucoup de cours, je soupira je m'en fou un peux des cours. Bref durant les nuits je les avais passer blanches, mais la fatigue gagna le terrain et je m'endormi très vite. Mes parents était a New-York et il s'en ficher que William ne sois pas là, moi je n'aime pas car j'ai peur pour lui, c'est mon frère quand même. Il n'est pas très stable j'avoue mais il est gentil quand même et il sait faire oublier les douleurs immense. Mais voilà que William n'est pas rentre et mes parents pense que il va rentre, non on a du le prendre ou lui faire quelque chose. Et puis je suis partis de chez Alexander très vite et je lui ai même pas donner de nouvelle.Je me retourna dans mon lit et je dormais paisiblement oubliant presque l'heure. Mais William me manquer et je dormais avec sa peluche prefere.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander J. Harper
Admin
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 11/03/2011
Age : 24
Localisation : Je serais là où tu ne seras pas, c'est clair ?

Your Life
Humeur:
100/100  (100/100)
Love:
Relation/Reve/Avenir:

MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Dim 24 Avr - 17:07

Plusieurs semaines sans nouvelles. Aucunes. Il ne répondait même pas à mes messages. L'avais-je blessé à ce point, ou était-ce William qui le préoccupait ainsi ? Benjamin ne venait même pas en cours. Son absence me pesait plus que je ne l'aurais imaginé. Je n'en pouvais plus d'attendre, sans aucunes nouvelles. En quelques jours à peine, je n'étais redevenu plus que l'ombre de moi-même. Je ne comprenais pas. J'allais en cours, dans le seul but de voir Ben. J'espérais. Et chaque jour je rentrais déçu. Je n'en pouvais plus d'espérer.

Je n'en pouvais plus de l'attendre sans qu'il ne me donne de nouvelles. Après les cours, en ce début de week-end, j'avais donc décidé d'aller chez lui. Et j'irai le voir, quitte à fracturer sa porte. J'avais peur qu'il n'ait fait une connerie. Je fermais un instant les yeux. Si seulement tout pouvait s'arranger ...

Je toquais à la porte de sa maison. Pas de réponse. Mmmh, je n'allais pas m'avouer vaincu avec si peu. Je posais ma main sur la poignée. La porte était ouverte, comme je le pensais. Je pénétrais dans la grande bâtisse, et fermais un instant les yeux. Il n'y avait pas un bruit. Où pouvait-il bien être ?

« Ben ? » appelais-je, hésitant.

Pas de réponse. Je soupirai, et me dirigeai vers sa chambre. Je grimpai les escaliers, et poussais la porte. Il était là, en train de dormir. Ses draps étaient défaits, ses cheveux ébouriffés. Il tenait une peluche dans ses bras. Il semblait si fatigué ... Je n'osai presque pas le réveiller. Je me dirigeais pourtant vers son lit et posais une main sur son épaule. A mon contact, le jeune homme ouvrit les yeux. Il semblait si fatigué ! J'aurais dû le laisser dormir, et lui parler ensuite. Enfin ... Ce qui est fait est fait ...

« Ben ... Tu vas bien ? »

Je m'assaillais sur son lit, et passais tendrement ma main dans ses cheveux. Je posais doucement mes lèvres sur les siennes, avant de me redresser, et de le regarder.

« Ben ... J'étais si inquiet. Et je le suis toujours. Qu'est-ce qui c'est passé ? S'il te plaît Ben ... »

Je restais là, à le regarder. Si seulement il voulait bien me raconter ce qui lui arrivait. Pour que je puisse essayer de l'aider un peu ... Oh, non. Je n'aimais vraiment pas le voir dans cet état ...

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Dim 24 Avr - 17:20

Je dormais toujours et j'avais laisser la porte fermer mais non verouiller, j'étais seul dans la maison. Maxime était lui partis à Paris pour trois semaines. Je n'entendis pas la personne monte et une fois que je sentis une main sur mon épaule je regarde qui c'était toujours pas de William. Je vis Alexander qui passa sa main dans mes cheveux et ensuite ses lèvres sur les miennes. Je prolongea et je le vis se decoller un peu. Il me parla et je me colla contre lui la peluche de William dans mes mains.

Alexander il n'est pas revenus, je suis inquiet j'ai peur pour William. C'est la premiere fois qu'il fait ça, habituellement il part et il reviens très vite. Mais là il est partis depuis la dernière fois. Reste avec moi pitier reste avec moi. Je ne pourrait pas supporte encore son absence.

J'avais maigris et bien, je dormais tout le temps presque et je me colla plus a Alexander, je craqua sur lui et je me transforma en rivière. Je sentis Alexander m'entoure de ses bras et je lâcha la peluche et me colla plus contre lui. Il décida d'ouvrir les volets, ensuite de me prendre la main et m'enmmener en cuisine et il prépara a manger pour moi, une fois fait je pris la fourchette et je mangea, c'est délicieu je termina en trois boucher et je me reservis.Je le regarda et je dis en baissent les yeux.

Désoler
Revenir en haut Aller en bas
Alexander J. Harper
Admin
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 11/03/2011
Age : 24
Localisation : Je serais là où tu ne seras pas, c'est clair ?

Your Life
Humeur:
100/100  (100/100)
Love:
Relation/Reve/Avenir:

MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Lun 25 Avr - 9:52

Ben se colla contre moi, sa peluche dans les bras. Je l’enlaçais. Il semblait si fragile ! Il me lança qu’il n’était pas revenu, qu’il avait peur pour lui, qu’il s’inquiétait. Qui ça ? William, bien sûr. Ben continua, sur le fait que, d’habitude, Will partait, mais qu’il revenait rapidement. Sauf qu’il n’était pas revenu depuis la dernière fois. Je fermais les yeux. Oui, en effet, ça devenait inquiétant. Mon amour me demanda de rester avec lui, et qu’il ne supportait plus l’absence de son frère.

Je le serrais toujours dans mes bras. Dieu qu’il avait maigri ! Depuis quand n’avait-il pas mangé ? Depuis quand n’était-il pas sorti de chez lui ? Longtemps, à mon avis. Soudain, je sentis mon tee-shirt se tremper. J’entendais les sanglots de Ben. Je me balançais avec lui, et caressais son dos. J’aurais tant voulu le réconforter. Mais peut-être que parfois, on a besoin de pleurer.

Je le sentis lâcher la peluche, pour se blottir encore plus contre moi. Je fermais les yeux. Combien de temps sommes-nous rester ainsi ? Plusieurs minutes, certainement. J’attendis que Ben se calme un peu, et me levais. J’ouvrais les volets, les fenêtres. J’allais ensuite attraper la main de Ben, et l’entraînais doucement vers la cuisine. Je l’obligeais à s’asseoir sur une chaise. Avec la lumière, on voyait encore plus ses traits amaigris, et fatigués.

« Depuis quand n’as-tu pas mangé, Ben ? »

Je commençais à m’atteler derrière les fourneaux. Je préparais un plat consistant, mais rapide à faire. Je m’en voulais de ne pas être venu plus tôt. Vraiment. Ben était parfois du genre à se laisser dépérir. Comme aujourd’hui. Je posais le plat fumant devant lui, et le servais.

« Maintenant, Ben , tu manges. Sinon, tu ne vas pas faire long feu. »

J’eus un sourire, et le regardais manger. Il dévorait, littéralement. Depuis quand n’avait-il pas mangé, bon sang ? Ahlala, Ben … Il m’arracha un sourire, lorsque je le vis se resservir. C’était plutôt bon signe. Il me regarda ensuite, avant de baisser les yeux, et de marmonner un « Désolé ». Je m’approchais de lui, l’air faussement fâché.

« Oh, oui, tu peux ! Tu as agis comme un gamin Ben. Ce n’est pas en restant dans ton lit que Will reviendra. Je suis sûr qu’il aurait désapprouvé ton attitude. Si je n’étais pas venu, tu aurais fait quoi ? Tu serais resté dans ton lit, sans manger, encore une fois ? Tu attendais quoi, Ben ? De mourir, ou William ? Vu l’état dans lequel tu es, j’hésite, Ben. Vraiment. »

Je plongeais mon regard dans le sien, et replaçais une mèche rebelle derrière son oreille. Je ne voulais pas qu’il se fâche. Juste qu’il comprenne. Ne pas manger ne ferait pas revenir son frère. Il le savait, aussi bien que moi.

« Ne refais plus jamais ça, Ben. » murmurais-je, avant de poser mes lèvres sur les siennes.

Je m’étais tellement inquiété ! Pendant des semaines. Je me décollais à nouveau de lui, pour plonger mes yeux dans les siens. J’eus un sourire, doux. Je voulais tellement qu’il aille mieux.

« Ah Ben … Si tu … Si on t’avait perdu, qu’est-ce que l’on aurait fait ? Moi ? Et Will ? Tu crois vraiment que c’est ce qu’il veut ? Te voir mourir ? »

Je le regardais, avant de le soulever, doucement. Je le guidais vers la douche, et l’aidais à se dévêtir. Je l’observais un instant, avant de sourire.

« Je peux te faire confiance ? Tu ne vas pas t’ouvrir les veines avec une lame de rasoir ? Non, je plaisante. Allez, lave-toi, pendant que j’ouvre les fenêtres, et que m’occupe un peu de la maison. »

Je lui souriais, et le laissais seul. J’ouvrais chaque fenêtre, n’hésitant pas un instant à entrer dans la chambre de William, et dans celle de leurs parents. Je nettoyais la cuisine, fis la poussière, démarrais une machine, avant d’aller dans la chambre de mon amour. Je changeais les draps, et fermais la fenêtre.

Je me retournais alors, et vis Ben, entouré d’une serviette. Je fermais les yeux. Il avait quand même bien maigri … Je lui tendis alors des vêtements propres, avant de m’asseoir sur son lit et de le regarder.

« Ca va mieux ? »

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Lun 25 Avr - 14:00

Après que Alexander soit arriver et que il m'avait entraine a la cuisine je n'avais rien dis du tout, il avait parler tant de fois, ecouter sa voix me faisait du bien, un bien fou il me força a ce que je reprenne des force, mais quand il me regarda je sentis un regard asser colerique, du a ce que je sois maigre. Je baisser les yeux et je regarde mes doigts. Oui si il n'était pas venu je reste dans mon lit a attendre William.

Eh bien je n'ai pas manger depuis longtemps, je ne sais même plus combien de temps ce sont ecouler et quel jours nous sommes. Si tu ne serais pas venu, oui je serais dans mon lit a attendre William. Je vais essayer de plus le refaire mais j'ai besoin de toi. Oui sa vas aller je ne vais pas m'ouvrir les veines. Je suis bien trop ailleur, non ne fais pas tout ça. Bon je vais aller me laver.

Je partais me laver et je me regarda ensuite, je me sentais beaucoup mieux, puis quand je revena dans la chambre je vis Alexander qui ete là, j'allais mieux apres manger et une douche, je pris les vêtements et je marcha vers lui et je l'embrassa tendrement et je m'assis sur lui, je retira son tee shrit et l'embrassa dans le cou.

Oui je vais mieux au point de vouloir te manger
Revenir en haut Aller en bas
Alexander J. Harper
Admin
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 11/03/2011
Age : 24
Localisation : Je serais là où tu ne seras pas, c'est clair ?

Your Life
Humeur:
100/100  (100/100)
Love:
Relation/Reve/Avenir:

MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Jeu 28 Avr - 8:44

Benjamin me raconta qu’il n’avait pas mangé depuis un bon bout de temps, et qu’il avait perdu le décompte des jours. Je fermais les yeux, en l’entendant me dire que, si je n’étais pas venu, il serait encore dans son lit, à attendre William. Je détestais le voir dans cet état. En vérité, j’avais peur. Peur que son chagrin ne l’emporte et qu’il ne fasse une grosse connerie.

Je le laissais se laver, et en profitais pour nettoyer la maison. Je me rendis ensuite dans sa chambre, lui préparais des vêtements propres, et l’attendis. Ben arriva alors, entouré d’une serviette. Je lui tendis ses vêtements et allais m’asseoir sur son lit. Je lui demandais s’il allait mieux, et pour toute réponse, le jeune homme vint vers moi et m’embrassa. Il s’installa ensuite sur mes jambes, et me retira mon tee-shirt. J’eus un petit sourire en l’entendant me dire qu’il allait mieux, au point de vouloir me manger.

« Ah oui ? » lançais-je, dans un éclat de rire.

Je caressais un instant ses bras, avant de le faire basculer dans les draps. Je lui souris. L’éclat de joie dans son regard me rassurait. Je mêlais mes lèvres aux siennes, et passais une main dans ses cheveux encore humides.

« Je te préfère comme ça, Benjamin. »

Je lui souris, avant de descendre mes lèvres le long de son cou, puis de son torse. Il m’avait tellement manqué. Je fermais les yeux, avant de remonter vers ses lèvres. Je plongeais mes yeux dans les siens, me perdant un instant dans l’étendue de ses prunelles chocolat.

« Tu m’as tellement manqué. Alors, ne compte pas sur moi pour te lâcher de sitôt ! » lançais-je, sourire aux lèvres.

J’avais besoin de lui, de lui tout entier. Et, j’étais prêt à n’importe quoi, ou presque, pour qu’il se sente heureux. Je le regardais, avant de l’embrasser dans le cou. Mes mains vinrent ôter la serviette qui entourait ses hanches. Une délicieuse chaleur m’enveloppa.

Je déboutonnais alors mon pantalon, avant de m’en débarrasser. Je souriais, avant d’effleurer du bout des doigts le torse de Ben, puis son aine. Mes lèvres caressèrent doucement ses joues, avant que je ne le fasse basculer au-dessus de moi.

« Alors Ben ? On joue ? »

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Jeu 28 Avr - 9:49

Je le regarda esperent qu'il ne me repousse pas, mais non il continua ce que je faisais et je fus content, et en même temps je m'en voulais d'etre ainsi avec lui. J'étais egoïste vraiment penser que a moi, je me colla et plongea ma tete dans son cou, il est plus grand que moi mais je l'aime et c'est sa douceur, sa gentilesse, son écoute qui ma rendus fou de lui. Je me rappelerais toujours de notre premiere rencontre, un soir de printemps je l'avais rencontre et j'ete tout seul et il était venu vers moi pour me parler, ensuite au fil du temps je me suis rapprocher de lui. Puis j'ai juste déposer un baiser simple et après je vous laisse imaginer la suite.Il continua de m'embrasse et s'arreta pour me fixer dans mes yeux chocolat et moi dans son ocean des yeux, je passa une main sur sa joue et je l'entoura de mes bras, il retira son pantalon et je souria et il retira ma serviette, je sentis ses mains douce toucher mon bassin, je retira son boxer et je fus audessus de lui, je souria et je caressa ses hanches divine.

Non ont ne joue pas mon amour,je t'aime et je fais le faire non pas comme un jeu.

Je souria et passa mes mains sur son visage, j'avais envie de mettre mon visage dans son cou, ce que je fis et je l'entoura de mes bras et je resta contre lui. Je veux qu'il me serre dans ses bras.

Prends moi dans tes bras Alexander, j ai besoin de tes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander J. Harper
Admin
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 11/03/2011
Age : 24
Localisation : Je serais là où tu ne seras pas, c'est clair ?

Your Life
Humeur:
100/100  (100/100)
Love:
Relation/Reve/Avenir:

MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Sam 7 Mai - 13:39

Sa tête vint se loger dans mon cou. Je souris, et continuais de l’embrasser. Je le voulais, oui. Pour moi, et moi seul. J’étais un peu égoïste, quand je m’y mettais, mais tant pis. On ne pourrait pas me changer. Enfin … Pas maintenant.

Je m’attaquais rapidement à la serviette de Ben, et à mon pantalon. Je caressais le bassin du jeune homme, lui faisant comprendre ce que je voulais. Lui. Son corps. Tout. Être le sien. Lui appartenir, tout entier. A jamais. Je voulais lui offrir tout ce que je pouvais. Je voulais qu’il soit heureux. Toujours.

Mon boxer glissa le long de mes jambes, et je ne pus retenir un nouveau sourire, avant de plaquer à nouveau mes lèvres contre celles de Benjamin. Je fis basculer le jeune homme au-dessus de moi, sourire aux lèvres, et lui demandais s’il voulait jouer. Il me répondit que non, il ne voulait pas jouer. Je le regardais un instant surpris. Il se rattrapa, en m’expliquant qu’il voulait le faire, mais pas comme un jeu. Je souriais, avant de plaquer mes lèvres contre les siennes. Ses mains passèrent doucement sur mon visage, m’arrachant mille et un frissons. Son visage se posa dans mon cou, encore une fois, et ses bras m’entourèrent. Il me glissa qu’il voulait que je le prenne dans mes bras, qu’il en avait besoin. J’acquiesçais, avant de remonter doucement son visage vers moi. Je l’enlaçais. Mes lèvres glissèrent sur sa tempe, avant de venir trouver ses lèvres.

J’avais besoin de son contact. Je ne pouvais m’en passer. M’obliger à me passer de Ben, m’interdire de le voir, c’était comme m’empêcher de respirer. J’en mourrais. Ma vie devenait un véritable enfer, perdait son sens, lorsque je ne voyais pas Benjamin. Sans lui, j’étais complètement perdu.

J’enroulais mes jambes autour des siennes. Un gémissement s’échappa de mes lèvres. J’avais envie de lui. Je voulais lui offrir mon corps. Tout entier. Je posais mes lèvres sur les siennes, et laissais glisser mes mains le long de son dos. Je soupirais.

Je le fis basculer sous moi, et laissais glisser mes lèvres le long de son torse. Puis sur son bas ventre, rapidement. J’eus un sourire. Mes mains vinrent caresser son aine. Je soufflais doucement contre sa peau.

« J’ai envie de toi, Benjamin … » lançais-je, dans un gémissement.

Je plongeais mes yeux dans les siens, avant d’écarter tendrement ses jambes. Je brûlais. J’avais envie que Ben comprenne à quel point je le désirais. Vraiment. Je le voulais, pour moi. Mes doigts effleurèrent sa peau brûlante, et mes lèvres caressèrent l’arrête de son menton.

J’avais envie que nos deux corps ne fasse qu’un. Que Benjamin soit mien. Que je sois sien. Oh ! Je voulais tellement de choses ! Et surtout Ben. J’étais bien incapable de me passer de lui. Vraiment. Si seulement il pouvait le comprendre, juste quelques minutes ! Si seulement il pouvait se rendre compte à quel point je l’aimais ! Je plaquais à nouveau mes lèvres contre les siennes, avant de basculer au milieu des draps.

« Je t’aime, Ben … »

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Sam 7 Mai - 15:55

Je n'étais plus bien depuis que William avait fait une disparition. Mais Alexander réussi a me sortir de mon lit et de m'entrainer devant une assiette dont je fini en quatre boucher. Puis une fois fini je remonta pour une douche et après mon portable avais sonner et la voix de Will raisona et me dis que il était chez sa copine, je souria et tout la douleur partis et le bohneur s'installa. Je n'avais rien dis et j'embrassa Alexander et je fus plonger dans le bohneur total.

Nos tissus furent retire au fur et a mesure de nos baiser, nos caresse tendres. Un moment de tendresse s'installa mais je sentis les jambes de Alexander entoure ma taille. Je passa mes bras autour de lui et je l'embrassa partout et je colla un peu mon bassin au sien et je m'approcha de son oreille et la mordilla. Je sentis ses baisers descendre et au niveau de mon aine, je mordilla mes lèvres mon point sensible chez moi c'est l'aine.

Je sentis aussi son souffle et je sortis un gemissement car je ne pouvais pas me retenir.Je le regarder dans les yeux, passent une main sur son visage et donnant un sourire pour lui, je retrouva la joie que j'avais perdus, mais je voulais retrouver les kilos perdus, car je me trouve moche ainsi je sentis qu'il écarta mes jambes, je poussa un second gemissement et je ferma mes yeux. Il me réembrassa avec tendresse et je caressa son ventre, abdomen,tors je souria et il tourna dans le lit et fut endessous de moi sous les draps de couleurs noir.

Je l'embrassa avec amour et je sentis ses mains dans mes cheveux.Je decida de l'embrasser et de descendre mes baiser et ensuite de commencer les préliminaires, tout sensuellement je suça et au bout d'un moment Alexander se vida en douceur dans ma gorge et j'avala et je m'essuia pour ne pas en poser sur les lèvres de mon tendre amour. Je le réembrassa sur ses lèvres et je le leva un peu et glissa doucement en lui, et je commença mes vas et viens doucement, puis plus vite je sentis ses mains tenir ma taille je continua encore plus vite, encore et encore jusqu'a ce que tout se verse dans l'interieur de Alexander. Je l'embrassa tendrement et me mis endessous de Alexander.

"Mon amour je t'aime vas y fais de moi ce que tu veux"
Revenir en haut Aller en bas
Alexander J. Harper
Admin
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 11/03/2011
Age : 24
Localisation : Je serais là où tu ne seras pas, c'est clair ?

Your Life
Humeur:
100/100  (100/100)
Love:
Relation/Reve/Avenir:

MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Mer 18 Mai - 18:54

Benjamin passa sa main sur le haut de mon corps, m’arrachant des soupirs. Je souriais, avant de basculer au milieu des draps noirs. Mes mains passèrent dans ses cheveux, tandis qu’il m‘embrassait. J’avais envie de lui. Tout le temps, et un peu plus chaque minute. Ca finirait par me tuer.

Mon petit ami m’embrassa encore, avant de descendre ses lèvres. Je gémissais, galvanisé. Ben commença les préliminaires. A nouveau je gémissais son prénom. C’était tellement agréable. Je ne résistais pas longtemps. Je me vidais, doucement. Je relevais la tête, et vis Ben s’essuyer les lèvres.

Il revint vers mon visage, pour m’embrasser. Le jeune homme me releva un peu, pour se glisser tendrement en moi. Je soupirais, et fermais les yeux. Je cherchais, à l’aveuglette, ses lèvres. Mes mains se glissèrent sur sa nuque, tandis que je le sentais bouger en moi.

Mes mains glissèrent sur sa taille, tandis que mes lèvres se firent plus pressantes. J’avais envie de lui. Je me sentais tellement bien lorsqu’il était avec moi. J’avais l’impression d’être entier. D’être quelque chose, pour quelqu’un.

Benjamin accéléra le mouvement, m’arrachant de nouveaux gémissements, de nouveaux soupirs. Je touchais le septième ciel tandis que Ben se vidait en moi. Je gémissais. Ça avait été tellement agréable.

Le jeune homme rompit notre étreinte, avant de me faire basculer par-dessus lui. J’eus tout le loisir de plonger mes yeux dans les siens. J’adorais contempler ses yeux chocolats. Mon petit ami me murmura alors de faire ce que je voulais de lui. J’eus un sourire, puis posais doucement mes lèvres sur les siennes.

Qu’est-ce que je voulais ? Passer un bon moment. Un moment calme, plein de tendresse, à ses côtés. Je passais mes doigts dans ses cheveux, en souriant. Mes lèvres passèrent furtivement sur les siennes. Je frottais tout doucement mon nez contre le sien.

« Ben … Je t’aime … » murmurais-je.

Je me laissais glisser à côté de lui, avant de le prendre dans mes bras. Je ramenais son dos sur mon ventre et continuais de caresser ses cheveux. Je souriais, avant de fermer les yeux. Je soupirais d’aise. J’étais tellement heureux. Tellement bien.

« Tu … veux dormir ? »

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Sam 28 Mai - 19:22

J'aimer passer ses bon moment avec lui, il déclanchait en moi quelque chose que lui seul pouvait trouver. Ses caresses montait le plaisir que je procurer a ce dernier. Passent mes mains partout sur lui son corps était un délice, chaque fois je voulais son corps mais n'abusons pas des bonnes choses. A la fin je fus sur le dos et je le vis au dessus de moi et je souria et je ferma mes yeux quand il frotta son nez au mien. Je réouvris mes yeux et je déposa mes lèvres sur les sienne tout en referment encore une fois mes yeux de couleur chocolat comme il appréciait. Il me murmura qu'il m'aimer je souria, vous croyez quoi? Je l'aime également comme il m'aime. Se laissent glisser il me pris sur lui, j'aime ce moment là c'est le plus merveillaux. Je pris une de ses mains et l'emmela a la mienne. Il me posa une question et je regarda devant moi et je lui dis.

Alexander je t aime tu es celui qui me fait revivre.Tu es le seul qui puisse me connaître par coeur même William ne me connait pas autant que toi.Tu es l'amour de ma vie.

Je me retourna et je glissa ma main sous l'oreiller, et je lui demanda de fermer ses doux yeux, ce qu'il fit puis je mis quelque chose qui était un bracelet comme il aimait a son poignet.

C'est pour te montre combien je t'aime mon amour
Revenir en haut Aller en bas
Alexander J. Harper
Admin
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 11/03/2011
Age : 24
Localisation : Je serais là où tu ne seras pas, c'est clair ?

Your Life
Humeur:
100/100  (100/100)
Love:
Relation/Reve/Avenir:

MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   Dim 29 Mai - 14:41

Benjamin attrapa ma main. Je souris, avant de lui demander s’il voulait dormir. Il me regarda un instant, avant de répondre par une toute autre réponse. Il m’aimait. J’étais celui qui l’avait fait revivre. Je ne pus retenir un sourire. Il est mignon, quand il dit ça. Il ajouta que même William ne le connaissait pas autant que moi. Je lui souris, et passais doucement ma main sur son torse.

Le jeune homme se retourna, et passa sa main sous l’oreiller. J’étais en train de le contempler, émerveillé, lorsqu’il me demanda de fermer les yeux. Je m’exécutais. Je le sentis mettre quelque chose à mon poignet. J’ouvris les yeux. Il m’avait offert un bracelet. Je souris. Il faudrait peut-être que moi aussi, je pense de temps en temps à lui offrir des cadeaux. Je zappais tout le temps, en fait. Sauf pour Noël, son anniversaire, et la Saint Valentin. Mais bon … Ben m’aimait comme j’étais, non ? Il fallait espérer.

« Merci Ben, c’est gentil. »

Il savait que j’aimais bien ces bracelets-là. Le fait qu’il soit toujours si attentionné avec moi me touchait. Je l’attirais vers moi, et l’enlaçais. Je posais doucement mes lèvres contre les siennes, avant de ramener la couverture vers nous. Bah oui … J’ai un peu froid, quand même. Et puis, Ben n’est pas un radiateur. Moi non plus, d’ailleurs. Et puis, c’est plus pudique. Oh et arrêter avec vos questions …

Je fermais les yeux. J’étais un peu fatigué, après tout ça. Et Ben aussi, j’imagine. Surtout que les dernières semaines n’ont pas été très faciles pour lui. Quand j’y repense … Ahlala ! C’est pas possible. J’avais vraiment peur qu’il ne fasse des bêtises, parfois. Au fond, c’était encore un enfant. Il fallait s’occuper de lui. Mais bon … Je l’aimais bien comme ça.

Doucement, lentement, mais sûrement, je me laissais emporter par le sommeil. Une bonne nuit de sommeil. Voilà ce qui me manquait, après ces semaines d’inquiétude. Ah … Je passais une main sur le torse de mon petit ami. Je me souvins vaguement avoir marmonné que je l’aimais, avant de sombrer dans le sommeil.

END

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Famille je vous hais mais pas tous[Alexander]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vous aime, mais je pars ♥
» A tout le monde, à tous mes amis. Je vous aime, mais je dois partir.
» Parce que je vous la doit.
» (m) alexander dreymon / eugen prénom² nom + love hurts
» Envie de vous rejoindre mais...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles City :: Hors Jeu :: ► Archives-
Sauter vers: