AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Ven 29 Avr - 11:28

Voilà Antony est de retour et mon humeur, caractère et aussi ma vision des choses à changer. Je décide d'aller dans l'asile pour aller sauver Dakota, je vais me comporter en homme tranquille. Je marche et je passe a l'entree et je donne mon nom, je suis normal je regarde tout le batiment de couleur blanc, je demande la chambre de Dakota Anderson ont me l'indique et je rentre après une vérification, je rentre et je le vois attacher et des coussins au murs, je regarde et je n'ai qu'une envie c'est de le sortir delà.J'avance et je pose une main sur sa joue et je le detache du lit, je le regarde dans les yeux j'ai envie de pleure. Je le prend avec moi et je marche en le soutenant mais je verifie que personne ne nous vois. Je vois un homme et je l'endors facilement et je marche avec Dakota.Une fois dehors avec un combat, je l'entraine avec moi a pied. Je le fais rentre dans son appartement, et je l'allonge sur le canape je le regarde qui s'apprete a dormir et je sais que c'est les foutus medocs.Je le prend et l'emmene dans sa chambre

Tu es chez toi Dakota, n'ai pas peur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Ven 29 Avr - 17:19


« Friday nights are always the same in this town.
I'm looking up, but I'm feeling kind of down.
So, I'll light this cigarette and smoke the night away,
And I'll hope that Saturday will be the day
When everything feels okay. »
Never Shout Never – Coffee And Cigarettes

J’ai volé une fourchette. En plus, l’infirmier ne s’en est même pas rendu compte. Haha. C’était trop facile. Les petits nouveaux, ils sont si faciles à berner. Ils ne vérifient rien du tout. Je souris. Je suis assis par terre, dans cette affreuse chambre capitonnée. Je m’ennuie. C’est blanc partout. Même moi, je suis habillé tout en blanc. C’est affreux ! Je ne peux même pas me maquiller. C’est une véritable catastrophe.

Enfin, pour en revenir à ma fourchette, je trouve quand même que ces gens-là ont de la chance que je sois là. Je vais pouvoir leurs remettre un peu de couleur. C’est pas de leur faute aussi, s’ils n’ont pas d’argent pour se payer un pot de peinture. Ils mettent que des autocollants, et encore, c’est moche.

« Commence la peinture. »

Je hoche la tête. Oui, oui. C’est bon, je vais le faire. Je passe une dent de la fourchette sous les fils dans la paume de ma main. Ils m’ont recousu il y a quoi … Trois jours ? Je sais que si je rouvre ma blessure, ça va se remettre à saigner. C’est le but. Je m’applique à étaler du sang partout sur ma main, puis je me dirige vers le mur. Je pose ma main sur un coussin. Bien au centre. C’est mignon. Et puis, ça fait moins mal aux yeux. Je souris, et je continue. Un carreau sur deux. Je m’applique. Heureusement que je suis là.

Des gens en blancs arrivent. Ils m’attrapent, ils essaient de me faire arrêter ma peinture. Ah bah non ! Je me débats. Encore et encore. Je sens une piqûre dans mon bras. Je gémis. Tout devient flou. J’ai envie de fermer les yeux. Noir total.

[…]

Depuis combien de temps suis-je ici ? Je ne sais pas. J’ai perdu le compte des jours. Je dors, je me réveille. On me détache, pour que je mange. Parce que oui, je suis attaché. Sanglé au lit. Depuis le jour où j’ai voulu repeindre le mur, ils m’attachent. Si bien que je ne peux pas bouger. Ils ne me détachent que pour manger, et ils me surveillent, et pour me laver. Et là encore, deux infirmiers baraqués m’accompagnent. Et de toute façon, je suis tellement dans les vapes … Même la Voix est fatiguée. Mais parfois Elle arrive à se réveiller. Elle me parle, Elle m’ordonne de me débattre. Et je Lui obéis. Je me débats, je crie. Et les infirmiers me plantent une drôle de chose dans le bras et je m’effondre de suite, terrassé par la fatigue.

J’ai du mal à garder les yeux ouverts. Les médocs commencent à agir. J’ai envie de dormir. Encore. Je m’ennuie. La Voix ne me parle pas. Personne ne me parle. Je n’ai pas ouvert la bouche depuis des semaines. Sauf pour manger. Même si je n’ai pas faim. On me force. On m’oblige. J’en ai marre. J’ai envie de bouger. Mais je ne peux pas. Et de toute façon, je suis tellement shooté que j’ai du mal à me redresser pour manger. L’infirmier est presque obligé de me porter.

Je tourne la tête vers la porte. Benjamin. Qu’est-ce qu’il fait là ? C’est le nouvel infirmier ? Ah bah non, il n’est pas tout en blanc. Qu’est-ce qu’il fait là, alors ? Il posa sa main sur ma joue, avant de commencer à me détacher. Il revint vers moi, il me regarda dans les yeux. Il m’obligea, m’aida, à me lever. Je gémis en sentant mes jambes se dérober sous moi. Je me rattrape de justesse à mon ami.

Il se met à marcher. Ben me portait à moitié, et j’essayais d’aligner deux pas. J’ai envie de dormir. Je ne comprends pas ce qu’il fait. Il s’approcha d’un homme, et ce dernier tombe, endormi. Ben continua de m’entraîner je-ne-sais-où. Il me guida vers la sortie. Je grimace. Je suis pied-nus. Et toujours dans cet horrible truc blanc en coton. Mais Ben n’y fait pas attention. Il me force à avancer. Je suis bien trop fatigué pour lutter.

On arrive dans mon appartement. Je regardais un instant la pièce. Personne n’est venu depuis que je suis parti. Il y a toujours du sang partout, sur les murs, sur les poignées de portes, sur les meubles. Je me retrouvais allongé sur le canapé. Le sommeil me tomba dessus. Je me tournais, à la recherche d’une position un peu plus confortable, et je ferme les yeux.

Ben me porte, comme si j’étais son gosse, et il m’entraîne dans ma chambre. Je gémis. Ah non, il ne va pas recommencer ses trucs bizarres ! J’ai pas envie. Surtout si ça finit aussi mal que la dernière fois. Je ne veux pas retourner au centre. Sauf peut-être pour récupérer mes chaussures et mes fringues.

Benjamin me murmure de ne pas avoir peur, que j’étais chez moi et il me pose sur le lit. L’effet est instantané. Je sombre dans le sommeil.

[…]

J’ouvre les yeux. Ben est là. Je souris. Je reste là, allongé, une bonne demi-heure. Je ne dis pas un mot. Je récupère, doucement. J’essaie de me souvenir. Benjamin a l’air de se sentir mieux, lui aussi. Il semble inquiet, mais il ne va pas se remettre à crier. Non ?

« Coucou … » murmurais-je, enfin.

J’ai la voix toute bizarre. Ça me fait mal à la gorge, de parler. Pourtant, je continue. J’essaie de me redresser, mais j’ai du mal. Ben m’aide un peu. Je souris. Même si ça m’énerve. Je ne suis même plus capable de me redresser tout seul. A cause des médocs qui me shootent totalement. Mais d’un côté, maintenant, la Voix se tait, et je me sens un peu mieux. Un peu, seulement.

« Ben … J’ai … J’ai envie de prendre une douche … Et de me changer … »

Parce que oui, j’ai toujours ces espèces de sacs blancs en coton sur le corps. Et c’est moche. Et puis, comme j’ai marché pied-nus avec Ben, tout à l’heure, - ou hier, je ne sais pas combien de temps j’ai dormi – j’ai les pieds tout noirs.

J’essaie donc de me lever. Je m’appuie sur Ben. Encore. La tête me tourne. Je manque de me rasseoir, mais je serre les dents. Je tente quelques pas maladroits jusqu’à la salle de bain, et me rattrape de justesse à la porte. Je soupire. Pourtant je continue, et m’assois sur un tabouret dans la salle de bain. Je commence à ôter les sacs blancs, qui ressemblent de très, très loin à des vêtements, puis je me traine dans la douche. Je laisse l’eau me couler sur la tête. L’eau froide. Ca me réveille, un peu. Je me lave, appuyé contre le mur de la douche, puis je sors.

Je chancelle jusqu’à ma commode, et je m’habille. Je me tourne vers Ben, et je reviens m’allonger sur le lit. Rien que ces quelques efforts m’ont vidés de mes forces. Ça m’agace. Parce que je ne peux rien faire.

« Quel … Quel jour on est Ben ? »

Je m’interrompis un instant, regardais un instant mon ami, avant de reprendre :

« J’ai dormi pendant combien de temps ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Ven 29 Avr - 17:30

Dakota plusieurs semaine sont passer au moins trois semaines. Pardon de t'avoir fait peur comme ça. Mais au moins tu as pus voir Antony un cours instant.Moi aussi je suis malade mais j'arrive a le calmer ce Antony.Toi si tu es là aujourd'hui c'est que je ne supporte pas que mon ami est là bas, te voir dans cette chambre me faisait froid, et pour te dire tu as dormis beaucoup ils te shooté tellement. Je veux pas que tu sois de nouveau interne.Je pourrais reste ici si tu veux, mais bon j'espere que il ne vont pas venir jusqu'ici.

Je souria et je posa ma main sur sa joue,je souria et je deposa mes lèvres sur les siennes.Je lui dis que il ete plus beau comme ça que en blanc.Et surtout que j'étais content que il soit là et encore en bon etat.Je le vis se rendormir et je partis faire a manger, je revena et il fut reveiller je lui posa une assiette et je le regarda dans les yeux et je lui dis

Tu n'es pas obliger de manger, mais au moins mange jusqu'a que tu te sentes mieux pour ne pas t'effondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Sam 30 Avr - 17:29


Ben m’indiqua que plusieurs semaines s’étaient écoulées. Au moins trois. Il s’excusa également de m’avoir fait peur la dernière fois. Sa Voix à lui avait un nom. Antony. Mais Ben réussissait à le calmer. Moi pas. Là était la différence. Il ajouta aussi que, s’il était venu me chercher, c’était parce qu’il ne supportait pas de savoir que j’étais là-bas. Me voir dans cette chambre blanche lui faisait froid. J’eus un sourire. Moi, ça me faisait mal aux yeux. C’est pour ça que j’avais voulu repeindre la pièce. Mais visiblement, ils n’étaient pas du même avis.

Ben enchaîna, sur le fait que j’avais dormi beaucoup, et longtemps, sûrement, car là-bas, au centre, j’étais constamment shooté. Il ajouta qu’il ne voulait plus que je sois interné là-bas. Je soupirais. Il ajouta que, si je voulais, il pourrait rester ici. Il ne voulait pas qu’ils viennent jusqu’ici. Nouveau soupir de ma part.

« Ben … Peut importe, que tu le veuilles ou non, je serais obligé d’y retourner. C’est d’ailleurs étonnant qu’ils ne soient pas encore venus me chercher. Ils vont venir, tu sais. J’en suis sûr. Ils ne voudront pas me laisser tranquille. »

Ben posa sa main sur ma joue, et déposa ses lèvres sur les miennes. Je tournais un peu la tête. Je … J’avais du mal. Parce que je me souvenais de la dernière fois. Ça avait été agréable, certes, mais seulement au début. Après Ben s’était mis à crier. Et ça, ce n’était pas agréable.

Mon ami me lança que j’étais plus beau comme ça qu’en blanc. Attends, je ne me suis pas encore maquillé. Mais bon, je n’allais pas tarder à le faire. Mais avant … J’allais dormir. Encore. J’étais fatigué. Alors que je n’avais fait que de dormir pendant trois semaines … Benjamin ajouta qu’il était heureux que je sois là, et en bon état. Ce fut la dernière chose que j’entendis, avant de sombrer à nouveau dans le sommeil.

[…]

Une délicieuse odeur avait envahie l’appartement. J’ouvris les yeux. Ben était là. Je me redressais, et collais mon dos au mur. Mon ami posa sur assiette sur mes genoux. Je tournais la tête vers lui. Ça sentait bon, ça avait l’air bon mais … Je n’avais pas faim. Ca, Ben semblait l’avoir compris, puisqu’il me lança que je n’étais pas obligé de manger, mais, que ce serait préférable, pour que je reprenne des forces, afin d’éviter de m’effondrer quand je voudrais me lever. Je fermais un instant les yeux, et me remis à regarder mon assiette.

« D’accord … »

Je pris ma fourchette, et commençais à manger. Lentement. Je me forçais. D’un côté, je ne voulais pas décevoir Ben, en ne mangeant rien. Il allait croire que je n’aimais pas. Et ce n’était pas vrai. C’était très bon, même. Mais, j’en laissais tout de même la moitié.

« Désolé … C’était super bon, mais … Je n’ai pas faim … Pas du tout. »

Je baissais la tête, avant de me lever, maladroitement. Ma tête tournait encore, guère habituée à se lever. Je pris l’assiette sur mon lit, et chancelais jusqu’à la cuisine. Je vidais l’assiette, et la posais dans l’évier, avant de poser mes yeux sur la table. Rien n’avait changé. Les médocs étaient toujours là, dans leur pilulier. Les médocs. Je soupirais. Merde.

« Ben … J’ai un problème … Les médocs … C’est plus ceux-là. Et on ne peut pas en avoir comme ça … Je vais devoir y retourner. Mais … Ils vont m’enfermer, encore. Et toi non plus tu peux pas y aller. Ben ... »

Je me dirigeais vers lui. Si je n’ai pas mes médocs, mon état soi-disant normal, celui d’en ce moment, allait disparaître. Et très vite. D’un côté tant mieux, on arrêterait de m’empoisonner la vie mais d’un autre côté … Qu’allais-je faire ? Je poussais un gémissement, et retournais m’asseoir sur mon lit. Doucement, je commençais de me balancer. Je devais penser à autre chose. Je ne devais pas rester comme ça.

Je me levais, et allais vers la salle de bain. J’attrapais du vernis, noir, bien entendu, et commençais à me l’appliquer sur les ongles des mains. De toute façon, je n’allais pas pouvoir le faire avant longtemps encore, à mon avis. C’était obligé. Ils allaient frapper à ma porte. Si je ne répondais pas, ils allaient l’ouvrir. Et ils m’attraperaient. Ils me planteraient encore un truc dans le bras, et je dormirais. Et je serais à nouveau dans la chambre blanche.

« Et, ce sera très amusant. J’ai plein de trucs à faire. »

Je refermais le vernis, et le posais sur la table de chevet. Je tremblais. Je me balançais toujours. Et la Voix se réveillait. Elle voulait que l’on y retourne. Elle voulait me torturer. Encore et encore. Arg … Je gémissais.

« Ben … Ben … Qu’est-ce qu’on fait … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Sam 30 Avr - 18:15

Je l'écouta et je souria, si il savait que ce que j'ai fais là bas ce n'est pas vraiment très bien.Bien sûr que je sais que ce n'est plus les bons. J'avais pris les gélules qui etait dans un placard et aussi sur la table.Je souris quand il mangea un peu, puis je lui pris sa main quand il me demanda de l'aide. Je le regarda dans les yeux et je l'embrassa encore une fois sur ses lèvres, je passa une main sur son visage et je lui montra les gélules.

Mon chou je sais que tu as changer dans les médocs, je suis le petit génie j'ai pris les médocs qui trainer dans ta chambre, qui me faisait horriblement mal aux yeux et que j'ai dus regarder ta belle decoration.Prend les si tu veux.

Je le pris contre moi et je caressa son dos en douceur, je ferma mes yeux et je respira doucement son odeur. Je me recula et je souria en le regardent dans les yeux et je l'embrassa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Dim 1 Mai - 11:28


Benjamin me prit la main lorsque je lui demandais quoi faire. Il me regarda dans les yeux. Je voulus tourner la tête. Je déteste ça. Il le sait, pourtant. Il posa ensuite ses lèvres sur les miennes. Un gémissement s’échappa de ma gorge. Non Ben. Arrête ça. Le jeune homme me caressa la joue, avant de me montrer les médocs. Je regardais, sans comprendre. Il m’expliqua qu’il avait pris ceux qui traînaient dans la chambre. Chambre, qui au passage, faisait mal aux yeux. Il me dit aussi qu’il avait vu ma belle décoration. J’eus un sourire.

Benjamin me proposa alors de prendre mes médicaments. J’allais les prendre, mais mon ami me prit dans ses bras. Sa main vint caresser mon dos. Doucement. Je fermais les yeux un instant. Mon ami se détacha alors de moi, avant de me regarder dans les yeux – encore ! – et de m’embrasser. Je baissais la tête.

« Ben … Quand tu fais ça … Ca me rappelle la dernière fois. J’ai pas envie que ça recommence … »

Je fermais un instant les yeux, avant de prendre les boîtes dans ses mains. Je me levais, et me dirigeais vers la cuisine. Je ne voulais pas le blesser. Mais … Je ne savais pas comment faire. Comment lui expliquer. Je sortis un verre, et fis couler de l’eau. Je sortis quelques gélules, avant de les prendre. Je soupirais. Espérons que ça réussirait à calmer la Voix.

Je revins lentement vers Ben, avec un petit sourire aux lèvres. Je vins me poser sur ses genoux et ma tête vint se caler contre son torse. Je restais blotti contre lui quelques instants. J’aurais voulu que l’on reste comme ça, c’est-à-dire calmes, pour l’éternité.

« Merci, Ben. Merci pour les médocs. »

Heureusement qu’il était là. Après tout, ce n’était pas mon guide pour rien. Je fermais les yeux, avant de me détacher de lui. Il me manquait quelque chose. Je me dirigeais vers la salle de bain. J’attrapais un crayon, et commençais à me faire le tour des yeux. Déjà, là, c’est un peu mieux. Mais je continue. Partant du coin de mes lèvres, je fis un trait sur ma joue, puis traçais de petits traits perpendiculaires. Je souris, avant de me redresser et de retourner vers Ben.

« Dis Ben … Tu penses qu’ils vont venir ? »

C’était étonnant qu’ils ne soient pas encore là. Je me demandais quand se décideraient-ils à pointer le bout de leur nez. En tout cas, s’ils venaient, Ben aurait de sérieux ennuis. Je me blottis contre lui. Je n’avais pas envie qu’il lui arrive quelque chose. Je fermais les yeux, et me mis à jouer distraitement avec ses cheveux.

« Tu veux faire quoi en attendant ? On nettoie l’appart’ ? Y’a encore du sang partout … »

Pas que ça me déplaisait, mais … J’avais vraiment l’impression que mon appart était sale, et en bordel. Ben avait certes, essayé de ranger un peu la dernière fois, mais, à présent, la poussière s’était installée … Macabre, avec le sang. Amusant, aussi, mais bon …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Dim 1 Mai - 11:50

Je sais que tu as peur Dakota, mais comme je t'ai dis c'est fini je peux me calmer.Je sais me controler grace a toi, tu es important a mes yeux Dakota et je donnerais ma vie pour te sauver, tu es le plus beau et aussi le plus doux que j'ai rencontre après Alexander.Tu sais pour les mecs je crois que il ne viendront pas, car je vais faire en sorte que tu sois suivit ici.Et pour ton appartement laisse moi faire ne te fatigue pas mon chou.

Je le regarda et je le leva doucement et, je partis nettoyer a droite et a gauche. Une fois tout fini je me retourna vers lui et je caressa en douceur son visage, et je fus content de le retrouver comme cela. Je déposa mes lèvres sur les siennes et mon envie monta.Je m'arrêta très vite et je dis

Pardon je crois que je vais te laisser

Je veux eviter de le blesser, lui faire du mal mais j'ai envie de passer un bon moment avec lui et je ne veux pas, peur de le blesser
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Sam 7 Mai - 12:03


Il savait que j’avais peur que tout ne recommence. Ben essaya pourtant de me rassurer, car il était capable de se maîtriser. Grâce à moi. Je fermais les yeux, et continuais de l’écouter. Il donnerait sa vie pour me sauver, disait-il. Je le serrais dans mes bras. Oh Ben … Il ajouta que j’étais le plus beau, et le plus doux garçon qu’il ait rencontré après Alexander. Je baissais la tête. Je n’étais pas doux. J’étais violant, sans même que je ne m’en rende compte. J’avais failli l’étrangler, la dernière fois que je l’avais vu.

Ben pensait que les hommes en blancs ne viendraient pas. Il ferait en sorte que l’on me suive ici. Je regardais un instant mon ami. Si seulement il pouvait avoir raison … Mais, je finirais bien par retourner au centre. Et il ne pourrait rien y faire.

Il ajouta aussi que je devais le laisser faire, et qu’il allait nettoyer l’appart. Il me déposa sur le matelas, et commença à nettoyer. Je restais assis sur mon lit, et me mis à le regarder. Très vite, taches de sang et poussières disparurent. Une étrange propreté avait envahie l’appartement. C’était bizarre. Je fermais les yeux. C’était bizarre, oui, mais agréable.

Je sentis alors des doigts caresser ma joue. J’ouvris un instant les yeux, surpris. Les lèvres de mon ami vinrent se poser sur les miennes. Ben s’arrêta très vite de m’embrasser, et s’écarta imperceptiblement de moi. Il s’excusa, et lança qu’il devait me laisser. Je gémissais, et enroulais mes bras autour de ses hanches.

« Nan … Reste avec moi, Ben. Me laisse pas tout seul … S’il te plaît … »

Je l’attirais contre moi, et timidement, j’approchais mes lèvres des siennes. Il était capable de se maîtriser, non ? Il ne devrait pas se remettre à crier. Je fermais lentement les yeux, et posais mes lèvres sur les siennes. Je sentis ma peau s’enflammer, d’un coup. Je gémissais. J’avais peur de ce qui pourrait arriver. Hélas …

« Ben … Tu ne vas pas me laisser seul, hein ? Pas maintenant … Je veux pas que tu t’en aille. J’ai peur de ce que je pourrais faire s’ils arrivaient. J’ai peur de ce qu’ils pourraient me faire. Ils ne me laisseront pas le temps de m’expliquer, s’ils viennent … »

Et puis … Même si je n’osais le dire, j’avais bien aimé les choses que Ben avait faites avec moi, la dernière fois. Le début, bien évidement. Avant qu’il ne crie. C’est la raison pour laquelle je le fis basculer avec moi au milieu de mes draps. Mes lèvres se baladèrent dans son cou, lentement, doucement. Je n’osais pas trop agir. J’avais peur que mon ami refuse. Il avait Alexander, après tout. Peut-être que son copain n’aimait pas trop qu’il aille faire des choses bizarres avec un simple ami. A moins que ce ne soit normal, mais ça m’étonnerait.

Pourtant, je continuais de faire glisser mes lèvres dans son cou. Je posais mes mains dans ses cheveux, puis sous son tee-shirt. Je caressais tendrement sa peau douce. Et, lentement, je remontais son tee-shirt. Ben n’essayait pas de m’arrêter. Alors, je continuais. Pourquoi m’arrêter ?

« Benjamin … » murmurais-je …

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Sam 7 Mai - 13:49

Je nettoya tout l'appartement, et dès que mes lèvres avaient rencontrer celle de Dakota, je m'étais retire pour une nouvelle fois que je le blesse. Mais ce dernier me retena fortement pour que je ne parte pas, je reste là et je le regarda dans les yeux. Je vis ses lèvres venir près des miennes et les sentires contre, je prolonger un peux le baiser et m'arreta. Il se mit à me parler de ce qu'il pourrait arriver si je partais, mais je veux partir pour éviter tout problème. Je ne dis rien et je fus basculer au milieu de ses draps et je sentis ses lèvres, ses mains qui se ballader.J'étais comme paralyser et je ferma mes yeux et je fut pris d'un frissons dans tout mon corps. Mon tee shrit fut remonter mon être retire, je fus tranquille apaiser pendant un moment. Mais je sentis Antony arriver dans mon esprit et ensuite dans le début de mon corps.Je serre mes poings et les desserre. Je ferma mes yeux et je les réouvris j'entendis faiblement mon prénom et je pris dans la poche de mon pantalon une petite lame et je l'apporta sur le dos de Dakota mais je me pris en main et je la rangea et je repussa Dakota. Je me retira et je partis de la chambre et je m'emmela les pieds et tomba et je n'avais pas vus les morceaux de verre et tout les morceaux ce plantèrent dans ma main. Je poussa un gemissement.


Dernière édition par Benjamin A. Harrison le Sam 28 Mai - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Dim 8 Mai - 11:09


Je ne remarquais pas ses poings qui se serraient et se desserraient convulsivement. J’étais bien trop occupé pour remarquer de Ben changeait. Je ne remarquais pas l’étrange éclat dans ses prunelles. Je murmurais le prénom de mon ami. Je gémissais et continuais d’embrasser ses lèvres.

Il y avait une chose froide dans mon dos. Une chose que Ben avait sorti de sa poche. Je m’étais raidis, et le regardais. Etait-il vraiment à deux doigts de me planter une lame dans le dos ? Comme ça, sans raison ? Une plainte s’éleva du fond de ma gorge.

« Benjamin … Qu’est-ce que tu fais ? »

Le jeune homme sembla revenir à la réalité. Il me repoussa, et je roulais au milieu des draps. Je me redressais, juste assez tôt pour voir Ben se diriger vers la porte de la chambre à toute vitesse. Je le regardais, et ne bougeais pas. J’étais comme paralysé. Je ne comprenais pas. Pourquoi ce rejet ? N’était-ce pas lui qui avait commencé ? Alors pourquoi ? Il n’avait pourtant rien dit, rien fait, avant de poser sa lame glacée dans mon dos. Avais-je fais quelque chose de mal ?

Le voir chuter au pied de ma porte, et l’entendre gémir me réveilla, et me sortit de ma torpeur. Je sortis de mon lit. Il avait oublié d’enlever les morceaux de verre. Les morceaux du verre, ceux du cadre que j’avais balancé contre le mur la dernière fois. Je m’approchais de Ben, et m’agenouillais à ses côtés.

« Ben ! Ben ! Ça va ? Qu’est-ce qui t’arrive ? »

J’attrapais sa main, et la regardais. Je retirais doucement les morceaux de verre. Ben ne pouvait rester comme ça. Et moi non plus. La vue du sang m’énervait. Ca excitait la Voix. Elle aimait le sang. Elle adorait le voir couler. Je gémissais, avant de me lever et de filer dans la salle de bain.

Mes doigts étaient tachés par le sang de Ben. Frénétiquement, je me passais les mains sous l’eau. Je ne comprenais plus rien. Qu’avait Ben, pour me repousser comme ça ? Il savait pourtant se maîtriser, m’avait-il dit. Mentait-il ? Peut-être qu’il venait tout simplement de réaliser ce qu’il était en train de faire ? Peut-être qu’il me détestait, en fait ? Je gémissais et attrapais une bombe de désinfectant, et un bandage. Sans un mot, je revins vers Ben, et lui tendis ce que j’avais été cherché. J’évitais de croiser son regard. Mais je voulais comprendre. Je baissais la tête, et filais me rasseoir sur mon lit. Il était capable de se débrouiller tout seul, non ?

Je ne le regardais même pas. Je me demandais ce qu’il allait faire. Il allait partir, probablement. Et il ne reviendrait pas. J’en étais sûr. Ou presque. Mais tant pis. Benjamin était grand. Et il n’avait pas besoin que l’on s’occupe de lui, lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Dim 8 Mai - 13:59

Une fois que j'avais eu Antony dans mon corps et j'avais trouver un moyen de le sortir. Je vis Dakota arriver et je voulais le prendre contre mais non je ne peux pas.Je le vis qu'il retira les morceaux de verre je tapa de mon poing sur le mur, sa fait un mal de chien. Je le vis qu'il partis, il ne va pas me laisser là quand même, il revena avec une bombe et une bande et me laissa, je le regarda et je regarda ce qu'il avait apporte, j'essaya de me nettoyer mais je n'arriver pas.

S il te plait aide moi Dakota, j'arrive pas tout seul.

Je le regarde qui ne bouge pas et je me demande si maintenant, je dois partir mais je le vois bouger et il ouvre la bombe et en met sur un coton, je le regarde dans les yeux, des yeux qui le supplit d'y aller doucement. Il tamponne doucement, et ensuite il met une compresse et une bande pardessus. Je le regarde faire et une fois fini, je le regarde il est douer et pourrais travailler dans ce dommaine.

Pardon d'avoir agis comme ça, je voulais juste ta protection contre moi, tu as bien vus j'ai voulus te tuer. Dakota je suis désoler mais j'ai peur que un jour tu meurt sous mes mains.

Je le regarda et je me colla contre lui ferment mes yeux je respira son odeur tranquillement et je passa ma main dans son dos et je resta contre lui, sentent ses deux bras m'entoure, je craqua contre lui et pleura.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Dim 15 Mai - 9:34


Je ne regardais pas Benjamin. J’étais assis sur mon lit, et fixais obstinément le mur d’en face. Je me balançais, doucement. Le jeune homme me parla alors, et me demanda de venir l’aider, car il n’y arrivait pas tout seul. Je le regardais, sans réagir. Je ne voulais pas. Je ne voulais pas m’approcher de lui. Non.

Pourtant, je finis par bouger. Je dépliais mes jambes, que j’avais ramené sous moi, et m’approchais timidement de Ben. J’ouvris la bombe, et en mis sur un coton. Le jeune homme me regarda dans les yeux, me suppliant d’y aller doucement. Je détournais le regard, et me mis à tamponner doucement sa blessure. Je posais ensuite une compresse sur sa main et lui passais un bandage.

Je sentais que Benjamin me regardait. Quoi ? Avais-je fait quelque chose de mal ? Non … Je ne pensais pas. Le jeune homme s’excusa de ses gestes. Il voulait juste que je sois protégé de lui. Il me rappela qu’il avait voulu me tuer. Il s’excusa encore, et ajouta qu’il avait peur que je ne meurs de ses mains. Je fermais les yeux. Il se colla contre moi, et passa une main dans mon dos. Je l’entourais de mes bras.

De l’eau mouillait mon tee-shirt. Je remarquais que Ben pleurait. Doucement, je me remis à me balancer. De droite à gauche. Je fermais les yeux. Je remontais le visage de Ben près de moi, et déposais mes lèvres sur ses paupières.

Je souriais et passais un doigt sur l’eau qui coulait le long de ses joues. Je portais mon doigt à ma bouche et grimaçais. C’était … salé. Comme les miennes. C’était bizarre. Pourquoi les larmes étaient-elles salées ? Mais bon … Je sentais que si je demandais à Ben, il n’allait pas me répondre.

Je posais mes lèvres sur celles de Ben. Il pleurait toujours. Je passais une main dans ses cheveux noirs et posais ma tête dans son cou. J’inspirais son odeur. Il sentait … Benjamin. Il sentait bon. Mais il pleurait.

« Pourquoi tu pleures ? »

Parce qu’il avait essayé de me tuer ? Bah, si ce n’est que ça … Ce n’était pas si grave. Moi aussi des fois, j’étais méchant avec les gens, mais je ne pleurais pas juste pour ça. Je fermais les yeux, avant de l’embrasser encore. Je voulais qu’il arrête de pleurer. Ca agaçait la Voix, je le savais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Dim 15 Mai - 9:55

Je le regardais faire oui je le regarde faire, puis une fois qu'il avait fini je souria et passa mes mains dans les siennes avant que l'une d'elle vienne dan sont dos.Ferment mes yeux couleur chocolat et laissent une pluie couler de mes yeux, je sentis ses bras m'entoure et qu'il se balançais je commençer a me calmer mais toute ses images revenèrent en tête, je voulais a présent donner fin à ma vie mais a quoi servirer a vouloir laisser ma vie reposer dans les airs. Mes proches aller souffrir plus que autre chose et ceux qu'il ne m'aime pas et bien sa reste normal.Sentant les lèvres de Dakota il fini part réveiller un peu Antony, je me recula enfin ma tête pour éviter que je le blaisse Antony a choisi sa victime. La victime n'est autre que Dakota et bien il ne va pas le toucher il en est hors de question, je veux bien que il fasse de Lou sa victime mais pas Dakota et Alexander. Il me posa l'utilme question qui en étais fatale je le regarda et je lui pris ses mains et mes larmes furent plus forte que la parole, je le vis arriver une seconde fois vers mes lèvres et je compris une chose dans ce baiser, il demande de l'aide je prolongea un peu et je me calma pour éviter qu'il dégenère.

"Pardon Dakota, je pleure parceque j'en peux plus d'être comme ça. Je veux laisser ma vie aux anges mais à quoi sert de donner sa vie?Pardon de pleure je sais que tu veux que je me calme pour que ta voix ne vienne pas.Tu sais ton bandage est le plus parfait pourquoi tu n'essayerais pas de travailler dedans?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Lun 16 Mai - 17:24


Lorsque je lui demandais pourquoi il pleurait, Benjamin me regarda, avant de m’attraper les mains et de se remettre à pleurer, deux fois plus que l’instant d’avant. Je retins un gémissement. Non, non. Arrête ça, Ben. Je l’embrassais, pour le lui faire comprendre. Ca agace la Voix, les larmes. Elle ne supporte pas.

Mon ami me rendit mes baisers et commença à se calmer. Il s’excusa. Il me dit qu’il pleurait parce qu’il ne supportait plus d’être comme ça. Je le regardais, de haut en bas. Bah … Il est très bien, comme ça, non ? A moins qu’il ne parle de sa Voix. Mais … on s’habituait. Et puis, s’il arrivait à la maîtriser, ce n’était pas si grave que ça, non ?

Benjamin me dit qu’il voulait laisser sa vie aux anges. Je le regardais, sans trop comprendre. J’avais déjà entendu ça. Mais où ? A l’orphelinat. Un gamin m’avait dit ça, en parlant de sa maman. Je crois que ça voulait dire qu’elle s’était suicidée. Ben alors … Pourquoi Ben voulait se suicider ? Parce qu’il en avait marre, d’accord, d’accord. Mais quand même. C’est vrai. A quoi ça sert ? Enfin, si des gens les font, c’est qu’il doit bien y avoir une raison, non ? Arf, c’est trop compliqué pour moi, tout ça.

Le jeune homme s’excusa de pleurer. Il savait que je voulais qu’il se calme, pour que la Voix ne vienne pas. Je souris. Oui, c’était vrai. La Voix ne supportait pas les pleurs. Elle se mettait à parler, à me commander. Et j’étais obligé de Lui obéir, évidement. Cela ne pouvait se passer autrement. Sinon, Elle me ferait du mal. Elle était capable de me tuer, si je ne Lui obéissais pas. Je le savais. C’était comme ça, et pas autrement.

Ben me parla alors de mon bandage. Il me confia qu’il était parfait. J’eus un sourire. Il me demanda alors pourquoi je ne voulais pas travailler là-dedans. Dans les bandages ? Je haussais un sourcil interrogateur, avant de comprendre. Il me demandait si je voulais soigner les gens, non ? C’était ça ? Je lui adressais un sourire. C’est pas de sa faute, il ne peut pas comprendre. Il est un peu innocent dans sa tête. Mais je ne lui en veux pas, au fond, c’est encore un enfant. Je croisais un instant son regard, avant de murmurer doucement :

« Mais enfin Ben … Tu sais bien que je ne peux pas. Je ne peux pas soigner des gens. Le sang, ça excite la Voix. L’hôpital, et le centre aussi. Lorsqu’Elle voit des objets médicaux, des ciseaux, des seringues, ça Lui donne des idées. Je pourrais faire du mal aux gens. Bien plus que de leur faire du bien. Et puis, même, je n’aurais pas le droit, on ne voudrait pas. Tu le sais, je te l’ai déjà expliqué. »

Je lui adressais un regard genre « Mais bon, c’est pas grave je t’en veux pas. ». J’ai l’habitude. Les gens ne font pas toujours très attention à ce que je dis. Ils ne s’en rappellent pas toujours. Mais bon, à moi aussi, ça m’arrive d’oublier, alors je lui pardonne.

« Et puis tu sais … Je sais pas ce que je pourrais faire plus tard. A par balayer les rues, ou je ne sais quoi … Travailler dans un bureau, peut-être. Enfin, je ne sais vraiment pas. Les gens ne voudront probablement pas de moi. Ils ont raison, d’un côté … Et puis, de toute façon, c’est comme ça depuis que je suis tout petit. Y’a pas de raisons pour que cela change, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Mer 18 Mai - 18:22

Oui je le sais Dakota, et c'est bien dommage que tu ne puisses pas.Car tu es doux et aussi très gentil tu es la personne idéal pour faire ça.Et ne dis pas que tu ne pourras pas regarde moi où j'en suis?J'ai un groupe enfin j'avais un groupe mais mon frère est mal tomber et il a tout laisser.Mais je prévois de reprendre le groupe et puis je fais de la musique.J'en suis sûr que tu es douer dans la musique Dakota tu peux aussi controler la voix.Si tu veux je peux t'aider a faire en sorte que la voix s'en aillie et ainsi tu vis une vie tranquille.

Je le regardais et je vis quelque chose en lui, une chose qui me peinner véritablement.Je posa ma main sur son épaule et je le regarda dans les yeux et je lui souria et je me leva enfin et l'emmena dans le salon.Je le fis allonger sur le ventre et je lui retira son tee shrit.Je m'en fou vraiment si j'ai mal mais je veux quand même.Je pose mes mains doucement et commence a masser Dakota doucement.

Tu vas revenir en cours?Tu sais la place a mes coter et vide et je me demande quand la personne vas revenir.Tu es un ami en qui je compte énormement.Je ne veux pas te laisser tomber et te laisser crever comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Jeu 19 Mai - 18:04


Benjamin me lança qu’il savait, et que c’était bien dommage que je ne puisse pas me lancer dans le milieu hospitalier. Je grimaçais. Non, ce n’était pas dommage. Je n’en avais pas envie. Il me lança aussi que j’étais doux, et très gentil. Nouvelle grimace.

« Faux. Tu es méchant, même si, bien souvent, tu rejettes la faute sur moi. Ah Dakota … »

Elle ricana. Je ne pus retenir un gémissement. Pas assez fort pour que Ben ne l’entende, cependant. Il continua, sur le fait que j’étais la personne idéale pour soigner les gens. Je secouais la tête, et il ajouta que je ne devais pas dire que je ne pouvais pas. Lui, il avait réussi à avoir un groupe. Même si son frère avait abandonné. Mais, Benjamin comptait remonter son groupe. Il enchaîna, sur le fait qu’il faisait de la musique. Il me dit qu’il était certain que j’étais doué dans ce domaine. Je baissais les yeux. Quand bien même j’y arriverais, la Voix m’empêcherait de le faire. Elle ne voulait pas que je sois heureux.

Ben me dit aussi que je pouvais contrôler la Voix. A nouveau, je secouais la tête. Mais non … Même les médicaments n’y arrivent pas. Comment pourrais-je contrôler quelque chose qui me maîtrise depuis des années ? Elle me fait bien trop peur. Mon ami ajouta que, si je voulais, il pouvait m’aider à faire disparaître la Voix, pour que j’aie une vie tranquille. Je gémissais. Non, non. Ce n’était pas possible. On me disait toujours ça, et résultat ? C’était parfois pire qu’avant.

Je me mordis les lèvres en sentant les larmes me monter aux yeux. Ben me fixa dans les yeux, après avoir posé sa main sur mon épaule. Immédiatement, je baissais le regard. Il se leva avant de m’entraîner dans le salon.

« Pff … Tu es vraiment débile. Tu crois vraiment pouvoir me maîtriser ? Me forcer à me taire ? Pauvre idiot. On va bien s’amuser, tu vas voir. »

Je retins un gémissement, et Ben me fit allonger sur le ventre. Je m’exécutais, tandis qu’il retirait mon tee-shirt. Je fronçais les sourcils. Que voulait-il ? Il posa ses mains sur mon dos, et commença à me masser, doucement. Je fermais les yeux, et gardais le silence.

Il me demanda alors quand je comptais retourner en cours. La place à ses côtés était vide, et il se demandait quand la personne qui l’occupait allait revenir. Je comptais pour lui. Il ne voulait ni me laisser tomber, ni me laisser crever comme ça. Je fermais les yeux.

« Pitoyable, vraiment. Il ne ressent que de la pitié pour toi. Il te déteste si ça se trouve. Tu le dégoutes. Je sais même pas pourquoi il reste là. En même temps, qui n’est pas dégouté par toi ? Tu es complètement débile. Insignifiant. »

Je me mordis les lèvres, et me roulais en boule. Elle parlait. Beaucoup. Beaucoup plus que d’habitude. Et dans ces cas-là, en général, ce n’était pas très bon. J’allais perdre le contrôle. En fait, non. Elle me le donnait quand Elle voulait. Elle décidait tout le temps. Elle faisait comme Elle le désirait. Je n’étais qu’un corps pour Elle. J’étais l’hôte. Rien d’autre.

Inconsciemment, je repoussais Benjamin, qui essayait vainement de comprendre. J’ai dû lui faire mal, mais, je ne m’en rendis même pas compte. Je posais mes mains sur mes oreilles. J’étais déjà trop dans mon monde pour me rendre compte de ce que je faisais. Je ne ressentais plus que la douleur, et la peur. Surtout la peur.

Je me levais et filais dans ma chambre. Je repoussais Ben qui essayait de me suivre, et claquais la porte. J’attrapais un marqueur, et filais me blottir dans le coin du mur. Je décapuchonnais mon crayon, et traçais un trait sur le mur. Encore, et encore. Lentement les lettres apparaissaient. Les mots se formaient. La Voix commençait à être satisfaite. Lentement.

Je me reculais un instant. Je regardais ce que j’avais écrit. I’m a monster. Ce dernier mot, je l’avais réécrit tout autour. Encore et encore. Je posais mon front contre le mur. Inévitablement, les larmes se mirent à couler sur mes joues. Je me roulais en boule, et fermais les yeux.

Au fond, mon traitement n’était peut-être pas complet. Au fond, j’avais probablement besoin d’être totalement shooté pour ne faire pas du mal. Ni aux autres, ni à moi. J’étais un monstre, en fait. Une machine, programmée pour faire le mal partout autour d’elle. Je relevais la tête. Ben était juste en face de moi. Je détournais les yeux.

« C’est pas moi … C’est pas de ma faute … »

Je devais le dégouter, l’horrifier. Comment ne pouvait-il pas avoir peur de moi ? Je partais si facilement en vrille. Je me laissais complètement emporter. Lutter. Quel grand mot. A seize ans, peut-être que je pouvais encore. Essayer de me raccrocher au peu de raison qu’il me restait. C’était trop tard maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Jeu 19 Mai - 18:15

Je le regarda et très vite il se mis en boule, je me recula un peu mais Dakota me poussa je sais que c'est cette voix qui lui fait faire cela.J'ai envie de la tuer completement comment faire.Je regarde Dakota et une idée macabre surgis dans ma tête, je secoue ma tête et je regarde Dakota qui se lève en vitesse pour aller dans sa chambre me poussent et claquant la porte.Je resta là derrière la porte attendent qu'il se calme.Ensuite j'entra et je vis que Dakota craquer,je resta loin de lui et il me parla et je m'avança et me baissa pour enfin finir part m'assoir.Je lui saisi sa main et je lui dis.

Eh je suis là Dakota,je te laisserais pas tomber tu es important pour moi.Viens dans mes bras aller viens.

Je le pris contre moi et je le serra doucement et je me balança et je passa ma main dans ses cheveux.Je me recula et vis des larmes et je les retiras.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Ven 20 Mai - 18:39


Ben s’assit près de moi, et m’attrapa la main. Un instant, je pensais à la retirer. Je tremblais. Il me murmura qu’il était là, qu’il ne me laisserait pas tomber. J’étais important pour lui. Je cachais mon visage derrière mes mains. Je ne voulais pas qu’il me regarde. Je devais lui faire pitié. Il n’était, probablement, là que pour ça.

Le jeune homme m’enlaça, avant de se balancer. Ce mouvement m’apaisait. Je fermais les yeux. Je sentis sa main s’aventurer dans mes cheveux, puis il se décolla de moi. Les larmes coulaient toujours sur mes joues. Un peu moins qu’avant certes, mais je n’arrivais pas à les arrêter. D’ailleurs, Ben sembla remarquer mes larmes, puisqu’il passa un doigt dessus. Je fermais un instant les paupières.

Avais-je peur de ce que je pouvais faire ? Oui. Et puis … Au fond, je préférais rester dans mon monde, plutôt que, comme maintenant, être confronté à la réalité. J’étais malade. Je pouvais faire du mal, autour de moi, sans m’en rendre compte. J’étais capable de me tuer, sous le simple prétexte que la Voix me le demandait.

Je me lovais dans les bras de Ben, et me recroquevillais sur moi-même. Je soupirais. J’en avais marre. Vraiment. Pourquoi étais-je comme ça ? Pourquoi ? Je n’avais jamais rien demandé. Le destin semblait s’acharner sur moi. Ma mère, le foyer, ma maladie … Qu’aurais-je donné pour être normal, rien que cinq minutes ? Ou, au moins, avoir une mère ? Peut-être que j’aurais pu mieux m’accrocher. Peut-être …

« Ben … Tu ne devrais pas rester là … Qui sait ce que je suis capable de faire … Qui te dit que, dans cinq minutes, je ne vais pas te planter ou m’ouvrir les veines, juste parce que la Voix me l’a demandé ? Je suis … Je suis quoi, au fond ? Rien, non ? A part un espèce de monstre ? Dis-moi Ben ? »

Je soupirais, et me relevais. Je m’allongeais sur mon lit. Avec mes larmes, mon maquillage avait certainement coulé, mais ce n’était pas ce qui m’embêtait le plus. Je m’en fichais bien, au fond. Je fermais les yeux.

« Dis-moi, Ben … Est-ce que je te dégoute ? »

Si c’était le cas, je ne lui en voudrais pas. Moi-même, je me dégoutais. Qu'avais-je donc fait pour être ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Ven 20 Mai - 18:51

Dakota je resterais là ici avec toi, et puis si tu essaye cela je t'empecherais car je vais te coller contre le mur en deux minute.Et oui tu me dégoute tu me dégoute de penser que tu es un monstre alors que tout est faux.Je sais ce que tu représente pour moi, et jamais tu ne seras un danger a mes yeux.Laisse moi te montre.

Je m'avança et je déposa mes lèvres sur les siennes et je glissa mes mains sur les siennes.Je m'arrêta et le pris dans mes bras,je posa ma tete dans le creux de son cou.Je respira lentement et je passa ma main sur celle de Dakota.

Laisse moi rester cette nuit chez toi Dakota.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Mer 25 Mai - 16:47


Benjamin me lança qu’il voulait rester avec moi. Si je voulais tuer l’un d’entre nous, il me plaquerait contre le mur, et il m’en empêcherait. J’eus un pauvre sourire. Il ajouta que je le dégoutais. Ah … Vous voyez … Cependant, il continua. Je le dégoutais de penser que j’étais un monstre, alors que d’après lui, c’était faux. Je fermais les yeux.

Le jeune homme déposa alors ses lèvres sur les miennes. Je le regardais surpris. Ses mains rencontrèrent les miennes. Je réagissais à peine. Je ne comprenais pas trop ce qu’il voulait. Ou plutôt si, je ne comprenais que trop bien. Mais quelque part, n’était-ce pas ce que je voulais ?

Ben me prit dans ses bras et sa tête glissa dans mon cou. Je soupirais contre lui. Il me demanda de le laisser rester avec moi cette nuit. J’acquiesçais. Je passais ma main sur sa nuque, avant de l’embrasser. Je lui souriais. Après la pluie, le beau temps. Non ?

Mes mains s’aventurèrent timidement sous son tee-shirt. Je gardais mes doigts contre son torse chaud. J’aimais ça. Je me sentais en sécurité. Et puis … Ben n’allait pas crier, non ? Ce n’était pas la peine de venir tout gâcher. Pas maintenant, ni demain, ni jamais. Je lui souris, un court instant, avant de lui ôter son tee-shirt. J’admirais un instant son torse nu. Il est beau. Il est doux. Il est gentil. Je l’aime comme ça. Peut-être que je ne l’aime pas autant qu’il aime Alexander –sûrement, même – mais je l’aime à ma manière. Un peu plus qu’un meilleur ami, sans qu’il ne devienne pour autant mon … mon amoureux.

Mes lèvres passèrent sur son cou. Je fis basculer Ben sous moi, et lui adressais un sourire. Je gagnais en assurance. Pendant un instant, je n’avais plus peur de moi-même. Pendant un instant, je me sentais un peu plus libre, un peu plus normal. J’aurais voulu que cela dure toujours. Que plus jamais je ne me mette à écrire sur les murs, que plus jamais je ne frappe Ben, pendant une crise. C’est simple. Je ne voulais plus entendre la Voix. Mais il en était toujours autrement, je le savais.

Mes lèvres descendirent sur son torse. Je fermais un instant les yeux, avant de me redresser, à califourchon sur Ben, pour ôter mon tee-shirt. Mes mains se posèrent sur son corps d’ange, et je lui souriais. Même si j’évitais de croiser son regard, il comprenait. Il comprenait que je me sentais mieux. J’avais envie de lui donner ce qu’il voulait.

« Benjamin … » murmurais-je.

Juste pour le plaisir. Je ne savais pas vraiment quoi lui dire. Je savais ce que je voulais, mais je n’arrivais pas à le traduire par des mots. Il comprendrait, pourtant, ça, je le savais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Mer 25 Mai - 17:02

A peine que je puisse poser ma tête dans le creux de son cou, que Dakota passa une main derrière ma nuque et m'embrassa, a mon avis c'est juste comme ça, prolongent son baiser je sentis ensuite ses mains sur mon tors, peut être il cherche une chaleur je le laisse faire et il retire mon tee shrit, il aime tant que ça mon pauvre tors qui na pas de forme?Il se met soudainement audessus de moi. Euh je dois comprendre quelque chose là? Je le regarde étonner et il commence a m'embrasser une nouvelle fois et il retire son tee shrit. Ouwo il ne pensse pas que il va faire ça, il est hors de question que sa recommence. Je veux éviter que je sois a terre ou que lui soit a terre.Je pose deux doigt sur sa bouche et je le repousse d'une main sur son tors.

Non Dakota, je reste ici en tant que ami.J'ai pas envie de partire dans une crise de démend et que tu aillies dans un centre pour taré. Je hais l'ambiance là bas.Et je vais pas te ressortir une seconde fois.

Je prend mon tee shrit enfin je crois que c'est le miens mais je prend celui de Dakota. Et ceux de Dakota me font bien et la dernière fois, Dakota a faillie me sauter dessus car il me trouver beau dedans.Mais la suite c'est fini en centre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Ven 27 Mai - 16:42


Ben posa deux doigts sur ma bouche, et me repoussa, sa main posée sur mon torse. Je le laissais faire, sans comprendre. Pourquoi ? Il y a cinq minutes, il m’embrassait, il me demandait de rester avec moi, et tout d’un coup, je ne dois plus le toucher.

Mon ami me lança qu’il voulait rester ici en tant qu’ami. Il ne voulait pas partir dans une crise de dément. Il ne voulait pas que j’aille au centre « pour tarés ». Il haïssait cet endroit. Il ne voulait plus avoir à me sortir de là-bas. Mais … Je n’écoutais plus. Je lui tournais le dos. Oui, je boudais. Et puis … Je ne le comprenais pas. Il me chauffait, il me donnait envie, il le faisait exprès, et finalement, c’était « non ». Alors oui, je le boude. Il ne faut pas s’étonner.

Je sentis Ben se lever. Je tournais la tête, et l’observais du coin de l’œil. Il attrapa un tee-shirt – le mien – et l’enfila. Il le fait exprès. Il aime bien me faire souffrir, je pense. Pourquoi ? Parce qu’il est mignon, dans mon tee-shirt, merde. Et en plus, son odeur va imprégner mon tee-shirt. Vraiment … Ça doit lui plaire, de faire souffrir les gens comme ça.

« Pourquoi, Ben ? Pourquoi tu fais ça ? »

Je le regarde, et me redresse. Je me roule en boule contre le mur du lit. Je continue de fixer son –enfin, mon- tee-shirt. Je grimace. C’est vraiment trop injuste. Pourquoi est-ce qu’il est comme ça avec moi ? Est-ce que je le dégoute à ce point ? Finalement, peut-être que la Voix a raison. Peut-être qu’il s’en fout totalement de moi. Je le dégoute. Moi, mon être, tout ce que je suis. Ca le dégoute. Oui, c’est surement ça. Sans aucun doute.

« Ben … Pourquoi tu es méchant avec moi ? Ça te plait tant que ça de me faire souffrir ? Je ne suis peut-être pas assez mal, c’est ça ? Il faut que tu en rajoutes ? »

Je me levais, et me dirigeais lentement vers lui. Doucement je posais une main sur sa poitrine. Je fixai mon tee-shirt. Pour rien au monde, je ne voulais croiser le regard de Ben. Si je le dégoutais tant que ça … Ce n’était plus la peine.

« Retire-le, et mets le tien, à la place. » le suppliais-je, avant de m’écarter de lui.

Je retournais sur mon lit, et m’assis. Je lui tournais le dos. Je me sentais mal, oui. Mal à l’aise, mal dans ma peau. Je me sentais incompris. Je ne comprenais pas. Je ne voulais plus faire d’efforts. Je n’en pouvais plus, d’essayer d’être normal. Au fond, j’étais toujours rejeté. Avec Ben comme avec les autres. Quoi que je fasse, on finirait par me repousser. Je servais à quoi, à part dégouter les gens, moi ? Et en plus de ça, j’étais vraiment un monstre. Je me mordis les lèvres, avant de me rouler en boule …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Ven 27 Mai - 16:57

Je regarda Dakota qui me tourna le dos, tipiquement gamin ce qu'il fait là. Je voulais lui expliquer mais il se mis loin de moi, je me sens mal et aussi méchant. Je l'entend gémir comme si il souffrait je baisse mes yeux et je l'entend parler, je veux dire un mot mais il me demende de retire son tee shrit, sa je m'en fou d'accord. C'est pas important il va falloir que je m'explique avec lui.

Ecoute moi Dakota, tu penses que je te repousse pour une chose que tu invente. Mais c'est faut tu me dégoute pas, je ne veux pas car je veux que tu restes ici, et surement tout les centre pour ton cas comme le miens, savent ce que j'ai fais et il vont instaurer des mesures de sécuriter.Je n'aime pas te faire souffrir crois moi la chose qui me fairrais souffrir....C'est de te savoir dans un centre pour fou dans une chambre blanche.Je veux pas que tu aillies là bas tu es mon Dakota.

Je le tourne et vois des larmes je les essuies doucement et je vois ses yeux qu'il mords sa lèvre. Je retire sa lèvre des dents et je passe une main sur son visage.Je le prends et le colle contre moi passent une main dans ses cheveux long et noir.

Laisse moi dormir ce soir avec toi, je tiens a rester ici avec toi. J ai peur que tu fasses une bêtises,tout les jours j'ai peur il faut que je te vois une fois minimum dans la journée, sinon je ne suis pas tranquille.

Je le poussa sur le dos, et je posa ma tête sur son tors et je souria et ferma mes yeux. Je caressa son tors en douceur et je glissa une main dans la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Mar 31 Mai - 17:08


Je suis assis sur mon lit. Mal à l’aise. Vraiment. Je suis toujours en train de me mordre la lèvre. J’étais capable de me la mordre jusqu’au sang s’il fallait. J’étais capable de me mutiler, s’il le fallait. J’étais capable de n’importe quoi, en fait. Et c’était bien le problème.

Ben me demanda alors de l’écouter. Je gardais la tête baissée, sans aucune réaction. Il me dit que je pensais qu’il me repoussait pour une chose que j’inventais. Je ne le dégoutais pas. Ah oui ? Alors, pourquoi il me rejette comme ça ? Il ajouta qu’il voulait que je reste ici, et qu’on allait sûrement instaurer des mesures de sécurité entre Ben et moi. Bah tant mieux. Comme ça, il ne me ferait plus mal. Il ajouta qu’il n’aimait pas me faire souffrir. Ah oui ? Pourquoi il s’acharne à le faire, alors ? Vraiment, je ne le comprenais pas. Il me dit alors que, ce qui lui ferait du mal, ce serait de me savoir dans une chambre blanche, dans un « centre pour fous ». Silencieusement, je pleure. Si j’y vais aussi souvent, alors, dans ce centre … C’est parce que je suis fou, c’est ça ? Je suis donc fou. Et dangereux. Et méchant. Donc, on doit m’isoler des autres, c’est ça ? Tout le monde me déteste, en fait, juste pour ce que je suis. Alors, pourquoi je reste ici ? Pourquoi est-ce que je ne peux pas m’en aller ? Ah …

Je sens les mains de Ben sur mes épaules. Il me tourne vers lui. Je tourne la tête de l’autre côté. Il passe un doigt sur mes larmes, pour les essuyer. Je croise un instant son regard. Ses doigts retirent ma lèvre d’entre mes dents. Je ne m’étais même pas rendu compte que je la mordais encore. La main de Benjamin caresse mon visage. Je détourne vivement la tête. Il me force à me coller contre lui. Je gigote un peu, j’essaie de me dégager.

Le jeune homme me demande alors de le laisser dormir avec moi, ce soir. Non. Non, je ne veux pas. Il avait peur que je ne fasse une bêtise. C’est clair que, vu comme je suis, et, s’il reste là, je vais en faire une grosse de bêtise. Oui, j’ai envie d’être tout seul, finalement. Il ajouta qu’il devait me voir, tous les jours. Sinon, il avait peur. Sinon, il n’était pas tranquille. Mmmh …

Ben me poussa alors sur le lit. Sa tête vint se poser contre mon torse. Encore une fois, je bougeais, cherchant à fuir son contact. Sa main caressa ma peau, avant de venir se glisser dans la mienne. Je me dégageais.

« Non … Non, non. Je ne veux pas. Je ne veux plus. Laisse-moi tout seul. Va dormir dans le canapé si tu veux pas rentrer chez toi mais … Pas avec moi. Pas contre moi. Pas dans mon lit. »

Je fuyais son regard. Lentement, je me levais. Je me dirigeais vers le canapé-lit, et le dépliais, avant de mettre des draps dessus. Bah oui. C’est pas très luxueux chez moi. Mais bon. J’ai pas trop d’argent non plus. Je marche ensuite, toujours avec la même lenteur vers la cuisine. Je sors un verre d’eau, et je prends mes médicaments. Oui, je sais, j’ai rien mangé avant, ça va me détruire l’estomac et patati, et patata …

« Tu veux manger ? »

Je sais même pas pourquoi je lui propose. J’ai plus rien en produits frais. En même temps, ça fait un petit moment que je n’étais pas rentré chez moi. J’ai peut-être de la soupe déshydratée. Peut-être. Enfin, si Ben veut manger. Moi, je n’ai pas faim. Pas du tout. Mais bon … Je sors quand même un bol, une cuiller, et un sachet de soupe. Je fais couler un peu d’eau dans la théière, et l’allume. Je vide le sachet de soupe dans le bol, et verse l’eau chaude. Ben est grand. Il mélangera tout seul.

Je le regarde un instant, et file vers la salle de bain. J’ôte mon maquillage. Je me passe un bas de jogging. Ca fait office de pyjama, comme ça. Je reviens vers Benjamin. Je m’adosse contre l’évier, et le regarde.

« Désolé, mais je n’avais que ça à manger … »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   Mar 31 Mai - 17:22

Je fus étonner comment il me parler et il me repousser, il me dis dans le canapé je devrais dormir. Je le laisse faire et ensuite il sort de la chambre pour aller faire a manger, je m'en fou completement de sa soupe, il peut se la garder si j'aurais était chez moi je l'aurais balançer. Je le regarde ensuite qui me tent un pyjama, je le prend pour ne pas lui montre, puis je regarde silencieusement et je me rappelle de ce qu'il ma dit. Je lui jete son pyjama a la figure et je lui dis en passent devant lui pour aller dehors.

Tu peux te garder ton bol de soupe, et aussi pyjama. Là vraiment tu me dégoute. Je n'aurais pas penser cela venant de toi.

Je sorti pour aller dans son jardin, et je regarda la lune, yeux humidifier part ses foutu larmes de peine. Je voulais que tout sois bien, je voulais lui prouvais le contraire mais il fait mal avec ses mots.J'ai encore ses mots, ses phrases qui me raisonne a mes oreilles et ma tête également. Je veux pas dormir seul sinon je reste planter dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je donnerais ma vie pour te sauver[Dakota]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sasuke Sarutobi est ici pour vous sauver, braves gens ! [TERMINADO !!]
» L’Occident veut tuer les africains pour se sauver de la crise economique
» Tu peux lever les bras vers le ciel, personne ne viendra pour te sauver
» Ma mère est morte pour vous sauver [Mary Margaret]
» Frank West, Chuck Greene, Nick Ramos ? Pourquoi ne sont-ils pas là pour nous sauver ? [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles City :: Hors Jeu :: ► Archives-
Sauter vers: